poesie1.jpg

Publié dans : POEME-PROVERBE-CITATIONS... |le 28 mars, 2009 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 22 avril, 2009 à 20:26 Mimi écrit:

    Tout à fait vrai

  2. le 3 mars, 2010 à 18:53 wil écrit:

    Qu’un chirurgien prenne l’affectif pour le sentiment, et c’est bientot la merde dans nos veines…
    Ce qui vient du ventre, ce qui passe dans le coeur, en substance ce n’est pas si différents, juste un peut plus fin dans le coeur.
    Et merci qui ?
    Au trou du cul bien sur…

    A tout ceux qui vives avec leur trippes !
    Demain, qui seront ceux qui porte loin le flambeau du coeur ?
    Celui où brûles et vacille dans ce fragile équilibre, la compassion, la justice, et la fraternié.
    Là même où le diaphane de nos devoir se glace, mordant, devant la duretée de notre égoïsme.
    Qui ?

    Parce que tu pense, tu bouge, tu vis; tel que je te regarde, tu me parle.
    Parce que je te dis; je te comprend. Tu me répond:
    « A force de faire semblant de mentir, ça finira bien par quelque chose de vrai. »
    Car l’amour lui ne ment pas.

    et comme tu l’as si bien dis : Le rire , c’est comme les essuies-glaces, ça n’arrete pas la pluie, mais ça permet d’avancer…

Laisser un commentaire

Vive les chats |
ma vie d'enfer |
rien de grave |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chez l'auteur
| solitude
| essiane